Les causes de la chute des cheveux : prévention et solutions

Vous perdez vos cheveux et voudriez en déterminer la cause ? Il est essentiel de comprendre quelle est la cause de la chute des cheveux pour trouver des solutions efficaces à celle-ci. Dans cet article, nous exposerons les principaux responsables de la perte de cheveux, des prédispositions génétiques aux facteurs externes. Nous présenterons également des stratégies pour combattre la chute des cheveux, sans discours superflu ni tactiques de vente.

Pour en savoir plus et trouver des solutions pour lutter contre la perte de cheveux, visitez notre clinique de perte de cheveux à Montréal.

Principaux points à retenir

  • La génétique joue un rôle important dans la chute des cheveux. L’alopécie androgénétique est une affection héréditaire courante, influencée par des facteurs environnementaux et des hormones androgènes, comme la DHT.
  • Plusieurs facteurs non génétiques contribuent à la perte de cheveux, comme le stress, les carences nutritionnelles ou les problèmes de santé tels que les troubles de la thyroïde et les déséquilibres hormonaux. Ces facteurs peuvent être à l’origine d’une perte de cheveux temporaire ou permanente.
  • Pour une prise en charge efficace de la perte de cheveux, il existe des options en vente libre, comme le Minoxidil. Vous pouvez également opter pour les prescriptions ou les procédures chirurgicales, comme la greffe de cheveux FUE. La prévention et le traitement précoce sont essentiels pour obtenir les meilleurs résultats.

Le rôle de la génétique dans la perte de cheveux

Malheureusement, la perte de cheveux est souvent liée à notre patrimoine génétique. L’alopécie androgénique, qui touche les deux sexes, se manifeste par une calvitie chez l’homme ou une chute de cheveux chez la femme. Si vos parents ou vos grands-parents ont souffert de calvitie, il y a de fortes chances que vous soyez confronté à ce problème également.

Toutefois, les gènes ne sont pas le seul facteur déterminant. Des facteurs environnementaux contribuent également au développement de l’alopécie androgénétique.

Le lien entre hérédité et perte de cheveux

Quel est le rôle de l’hérédité dans la perte de cheveux ? Imaginez votre arbre généalogique. Si vous remarquez une branche où la perte de cheveux semble importante, il est probable que vous développiez vous aussi une alopécie androgénétique. Cependant, la loterie génétique n’est pas toujours cohérente.

Même si votre famille a des antécédents de perte de cheveux, cela ne signifie pas que vous êtes condamné à perdre vos cheveux. Les schémas d’hérédité peuvent sauter des générations et même affecter différemment frères et sœurs.

Androgènes et follicules pileux

Si les facteurs héréditaires ouvrent la voie à une éventuelle perte de cheveux, les hormones androgènes jouent un rôle crucial, en particulier la dihydrotestostérone (DHT). La stimulation excessive des follicules pileux par la DHT peut raccourcir le cycle de croissance des cheveux, ce qui se traduit par des mèches plus fines et plus courtes. Ce processus affaiblit progressivement le follicule pileux au fil du temps.

Les manifestations de l’alopécie androgénétique sont différentes chez les hommes et les femmes. Les hommes présentent souvent un recul de la ligne des cheveux et des tempes, qui peut évoluer vers une calvitie partielle ou complète. Les femmes, quant à elles, voient plutôt leurs cheveux s’éclaircir sur le dessus de la tête, sans que la ligne de démarcation ne se creuse.

Comprendre les facteurs non génétiques

Comprendre les facteurs non génétiques de la perte de cheveux

La perte de cheveux n’est pas uniquement liée à la génétique ; d’autres facteurs entrent également en ligne de compte. L’état de santé, les carences nutritionnelles et l’exposition à des substances nocives sont autant de facteurs qui peuvent influencer la chute des cheveux. Votre état de santé général et l’environnement dans lequel vous évoluez jouent un rôle important dans la santé de vos cheveux.

Divers facteurs peuvent contribuer à la chute des cheveux, comme les troubles de la thyroïde, les changements hormonaux dus à la grossesse, à l’accouchement ou à la ménopause, ainsi que des affections telles que l’anémie ferriprive et la malnutrition protéique. Ces facteurs peuvent entraîner une perte de cheveux temporaire ou permanente.

Stress et perte soudaine de cheveux

La vie moderne est stressante et le stress peut malheureusement avoir un impact sur la santé de vos cheveux. Les niveaux de stress élevés provoquent souvent une forme de perte de cheveux appelée effluvium télogène. Cet état survient généralement à la suite d’un facteur de stress important, tel qu’une maladie grave, une intervention chirurgicale majeure ou une infection, entraînant la chute des cheveux plusieurs mois plus tard.

Mais ne vous inquiétez pas : la perte de cheveux résultant de l’effluvium télogène est généralement temporaire. Prendre des mesures pour gérer votre stress de manière saine peut favoriser la repousse de vos cheveux.

Conditions médicales et santé capillaire

La perte des cheveux peut être liée à diverses conditions médicales. Une série de maladies, dont le lupus, la syphilis, les troubles de la thyroïde et les déséquilibres hormonaux, peuvent influencer l’ampleur et la texture de vos cheveux.

Par exemple, les femmes atteintes d’alopécie androgénétique présentent un risque accru de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), un déséquilibre hormonal connu pour provoquer une perte de cheveux notable. De même, les troubles de la thyroïde peuvent entraîner une perte de cheveux en affectant le fonctionnement normal des follicules pileux.

Maladies auto-immunes et chute de cheveux par plaques

Saviez-vous que votre système immunitaire pouvait s’attaquer par erreur à vos follicules pileux ? Ce phénomène se produit dans le cadre d’une affection appelée alopécie areata, une maladie auto-immune caractérisée par :

  • Une perte de cheveux ou de poils par plaques, sur le cuir chevelu et d’autres parties du corps ;
  • Une perte soudaine de cheveux en plaques rondes, de la taille d’une pièce de monnaie ;

Cette maladie affecte autant les hommes que les femmes et peut apparaître dès l’enfance. Bien qu’il n’existe pas de traitement permanent de l’alopécie areata, des traitements tels que la supplémentation en zinc peuvent favoriser la repousse des cheveux. Dans certains cas, les cheveux reviennent naturellement au bout d’un an.

L’impact de l’hygiène de vie sur la croissance des cheveux

L'impact de l'hygiène de vie sur la croissance des cheveux

Vos choix de vie quotidiens peuvent faire une grande différence pour la santé de vos cheveux. Voici quelques points à garder à l’esprit :

  • Faites attention à ce que vous mangez. Les régimes riches en sucres ou en gras, le jeûne et les régimes hypocaloriques peuvent freiner la pousse des cheveux.
  • Vous vous sentez stressé ? Cela peut se traduire par un amincissement et une détérioration des follicules.
  • Le tabagisme est également lié à la perte et à l’endommagement des cheveux.

Entretenir un mode de vie sain est l’un des facteurs clés pour conserver des cheveux forts et éclatants.

Les carences en nutriments et la vitalité des cheveux

Assurez-vous de consommer les bons nutriments pour favoriser la croissance saine de vos cheveux. Les vitamines A, C, D, E et B, ainsi que le fer, la biotine, les protéines et les acides gras essentiels favorisent la croissance et la santé des cheveux. Des carences en ces nutriments peuvent déclencher différents types de chute de cheveux, notamment l’alopécie aiguë et l’alopécie diffuse.

Saviez-vous que le régime méditerranéen, riche en vitamines et minéraux ainsi qu’en aliments anti-inflammatoires, peut favoriser une croissance saine des cheveux ? En effet, pour remédier à la perte de cheveux due à des carences en nutriments, il suffit souvent de prendre les vitamines et les minéraux appropriés.

Coiffures et alopécie de traction

Vos choix de coiffure peuvent eux aussi avoir un impact significatif sur le bien-être de vos cheveux. L’alopécie de traction est un type de perte de cheveux causée par le stress et la tension répétés exercés sur les cheveux par certaines coiffures. Ce type de perte de cheveux est généralement associé aux queues de cheval, aux tresses ou aux chignons serrés. La tension constante exercée par ces coiffures endommage les follicules pileux, ce qui peut entraîner une perte de cheveux permanente.

L’alopécie de traction est plus fréquente chez les femmes, en particulier celles qui ont des cheveux afro-caribéens, en raison des coiffures qui impliquent des tresses serrées comme les cornrows. En évitant les coiffures qui tirent fortement sur les cheveux, vous réduisez considérablement vos risques de développer une alopécie de traction.

Agresseurs externes et santé du cuir chevelu

Vos cheveux et votre cuir chevelu sont également sensibles aux influences extérieures qui peuvent perturber leur santé. Les infections fongiques du cuir chevelu, telles que la tinea capitis, peuvent provoquer des symptômes comme des rougeurs, une desquamation et des démangeaisons. Ces symptômes entraînent souvent la chute des cheveux.

Il est conseillé de protéger les cheveux des éléments environnementaux, en particulier du soleil et des sources de lumière ultraviolette, afin de prévenir la chute des cheveux.

Infections fongiques comme la tinea capitis

La tinea capitis, une infection fongique qui affecte le cuir chevelu et la tige du cheveu, peut entraîner la formation de plaques chauves squameuses et prurigineuses. Les symptômes de la tinea capitis comprennent des plaques squameuses qui peuvent s’étendre sur le cuir chevelu, entraînant ainsi la chute des cheveux, ainsi qu’une modification de la croissance, de la couleur et de la texture des cheveux. Cette affection touche principalement les enfants et se propage souvent au contact avec des personnes ou des animaux infectés.

Bien que la tinea capitis soit une nuisance, elle peut être traitée avec des médicaments antifongiques oraux et des mesures d’hygiène appropriées.

Produits chimiques et dommages causés par la chaleur

Même si vous agissez toujours de bonne foi, il est possible que vos habitudes de coiffure contribuent à la perte de cheveux. Les températures élevées des outils de coiffure, tels que les sèche-cheveux ou les fers plats, peuvent endommager les cuticules, ce qui crée des cheveux secs et cassants, susceptibles de se briser et d’apparaître plus fins au fil du temps.

De plus, les traitements chimiques et les mises en plis à la chaleur peuvent modifier la structure de la kératine et d’autres composants du cortex capillaire, ce qui entraîne une perte de la forme naturelle du cheveu, un affaiblissement des fibres et une augmentation des cassures.

Les symptômes d’un cheveu endommagé par la chaleur peuvent être les suivants :

  • Couleur terne ;
  • Texture sèche ;
  • Cassures fréquentes ; 
  • Incapacité à conserver la couleur, ce qui indique que la cuticule et le cortex du cheveu sont endommagés.

Pour limiter les dommages et la perte de cheveux, il est recommandé de réduire l’utilisation de produits coiffants chauffants, d’ajuster les réglages de température et d’appliquer des sérums de protection contre la chaleur.

Perte de cheveux due aux médicaments et aux traitements

Certains médicaments et traitements peuvent également déclencher la chute des cheveux. L’effluvium anagène, qui se caractérise par une chute rapide des cheveux, est souvent la conséquence d’une radiothérapie ou d’une chimiothérapie. Les traitements anticancéreux, en particulier la chimiothérapie, entraînent souvent une chute complète des cheveux et des poils sur l’ensemble du corps, bien que ceux-ci repoussent généralement une fois le traitement terminé. L’utilisation d’un bonnet réfrigérant pendant les séances de chimiothérapie peut réduire considérablement la probabilité de perdre ses cheveux.

En outre, les médicaments prescrits pour des affections telles que l’arthrite, la dépression, les problèmes cardiaques, la goutte et l’hypertension artérielle mentionnent parfois la perte de cheveux comme un effet secondaire, Il est donc avisé d’en tenir compte avant de commencer un nouveau traitement.

Heureusement, dans la plupart des cas, la perte de cheveux est temporaire et la croissance des cheveux reprend généralement après l’arrêt du médicament responsable.

Gestion de la perte de cheveux : options de traitement

Gestion de la perte de cheveux : options de traitement

S’il est vrai que la perte de cheveux peut être pénible, il est important de se rappeler que de nombreuses options thérapeutiques sont à votre disposition. Des médicaments aux interventions chirurgicales en passant par la thérapie au laser, il existe un large éventail d’approches pour les hommes et les femmes qui souffrent de l’amincissement ou de la perte de leurs cheveux.

La greffe de cheveux représente une option viable pour gérer une perte de cheveux permanente. Cette procédure implique la transplantation de greffons de peau contenant des follicules pileux et provenant de zones donneuses dans les régions dégarnies du cuir chevelu. Par ailleurs, la thérapie au laser, approuvée par la FDA, est une méthode efficace pour augmenter la densité des cheveux, en particulier dans les cas de perte de cheveux héréditaire.

Solutions sans ordonnance

Si vous cherchez une solution pratique et disponible en pharmacie, le Minoxidil est un médicament en vente libre bien connu pour le traitement de la chute des cheveux. Il est disponible sous différentes formes, dont en liquide, en mousse ou en shampooing, et il est conçu pour être appliqué directement sur le cuir chevelu. Le minoxidil raccourcit efficacement la phase télogène des cheveux et stimule la phase anagène, contribuant ainsi à une repousse saine des cheveux.

Cependant, le Minoxidil nécessite une application continue pour maintenir ses effets bénéfiques sur la repousse des cheveux et le ralentissement de la chute des cheveux.

Médicaments et procédures sur ordonnance

Il existe également des médicaments sur ordonnance et des procédures pour traiter la perte de cheveux. Des médicaments comme le finastéride peuvent ralentir la chute des cheveux et éventuellement stimuler la repousse chez les hommes. La spironolactone et le dutastéride, pris par voie orale, sont d’autres options de prescription.

Une autre solution qui mérite d’être envisagée est la greffe de cheveux, une procédure qui consiste à redistribuer les cheveux des zones où la croissance est abondante vers les zones dégarnies. Avant d’opter pour cette intervention, consultez des photos de greffes de cheveux avant et après l’intervention pour découvrir les magnifiques résultats que vous pourriez obtenir.

Prévenir la chute des cheveux

Prévenir la chute des cheveux

Pour prévenir la perte de cheveux, on doit la détecter tôt et intervenir rapidement. Consultez un professionnel de la santé dès l’apparition d’une chute de cheveux inexpliquée afin de déterminer la cause sous-jacente et de déterminer l’approche thérapeutique appropriée. Lors de la consultation, il est important de fournir un historique détaillé de la progression de la perte de cheveux et des éventuels antécédents familiaux de calvitie.

Pour arrêter définitivement la perte de cheveux, on doit avoir une bonne compréhension de sa cause. C’est pourquoi un dépistage précoce et un traitement opportun sont aussi importants.

En résumé

Nous espérons que cet article sur la perte et la restauration des cheveux vous aura permis de mieux comprendre les causes multiples de la perte de cheveux, qui vont des prédispositions génétiques aux facteurs liés au mode de vie en passant par les conditions médicales.

Maintenant que vous disposez de ces connaissances et des solutions pour remédier aux problèmes de perte de cheveux, vous pouvez agir de façon proactive pour préserver la santé de vos cheveux ou rechercher un traitement approprié, si vous êtes déjà confronté à une perte de cheveux. N’oubliez pas que la perte de cheveux n’est pas qu’un problème esthétique ; c’est un problème de santé qui nécessite de l’attention et des soins.

Pour en savoir plus sur les moyens de remédier à la perte de cheveux, n’hésitez pas à contacter notre clinique et à parler à l’un de nos professionnels. Nous sommes là pour vous fournir des conseils d’experts et un soutien adapté à vos besoins spécifiques.

Foire aux questions

Quelle est la cause la plus fréquente de la chute des cheveux ?

La cause la plus fréquente de la perte de cheveux est l’alopécie androgénétique, qui est influencée par la génétique et les hormones.

Le stress peut-il provoquer la chute des cheveux ?

Le stress intense peut en effet causer une perte de cheveux appelée effluvium télogène. Le stress peut avoir une influence importante sur la santé de vos cheveux, qui peuvent alors s’amincir ou tomber en plus grande quantité.

Certaines coiffures peuvent-elles provoquer la chute des cheveux ?

Oui, certaines coiffures qui tirent fortement sur les cheveux, comme les queues de cheval, les tresses ou les chignons, peuvent entraîner une alopécie de traction. Faites attention à la tension que vous exercez sur vos cheveux pour éviter leur chute.

Les médicaments peuvent-ils provoquer la chute des cheveux ?

Oui, certains médicaments peuvent avoir pour effet secondaire la chute des cheveux. Il est important de discuter de toute préoccupation concernant la perte de cheveux avec votre professionnel de la santé.

Peut-on prévenir la chute des cheveux ?

Heureusement, la perte de cheveux peut être évitée grâce à un dépistage précoce, un traitement approprié et un mode de vie sain. Pour y arriver, il est important de consulter régulièrement un professionnel de la santé.